FANDOM


« Pourquoi ne pas simplement nager jusqu'ici et embrasser mon cul ? »
―Paulie Sindacco avant sa mort
Paul Sindacco (surnommé Paulie) est un personnage majeur et antagoniste mineur dans Grand Theft Auto: Liberty City Stories. Il était le Don de la famille Sindacco , qui possédait également le Caligula's Palace et Paulie's Revue Bar jusqu'à sa mort.

PrésentationModifier

Peu d'informations sont connues sur la vie de Paulie. Il s'agit d'un parent (peut-être le fils) de Johnny Sindacco qui est mort d'une crise cardiaque en raison des événements de Grand Theft Auto: San Andreas en 1992 après le face-à-face avec Carl Johnson auquel ce dernier l'avait effrayé durant une mission.

GTA Liberty City StoriesModifier

Arrivée à Liberty CityModifier

Avant le début de l'épisode, la famille Sindacco sous l'autorité de Paulie avait commencé à utiliser leurs fonds provenant de leur opération à Las Venturas pour commencer à prendre des territoires des autres familles de Liberty City, en particulier le territoire appartenant à la famille Forelli, qui perdait du pouvoir depuis que Sonny Forelli a été tué en 1986.

Paulie fait constamment des allers-retours de Liberty City a Las Venturas laissant les opérations au jour le jour a ses capos qui sont strictement surveillés par Paulie lui-même. Ses déplacements constants font qu'il est rarement présent a Liberty City ce qui lui a valu le surnom de "The Invisible Don".

Inquiet de la montée en puissance des Sindaccos, Salvatore Leone est en contact avec Joseph Daniel O'Toole; un des plus grands proxénètes de Paulie, qui dirige le Paulie's Revue Bar dans le Red Light District et lui offre une fonction avec plus de pouvoirs au sein de la famille ce qui convainc O'Toole de se retourner contre les Sindaccos.

Utilisant JD comme informateur le lieutenant Toni Cipriani commence a saboter activement la famille Sindacco. En retour, Paulie ordonne à ses hommes d'enlever et assassiner Salvatore ce qui est en échec en raison de l'intervention de dernière minute de Cipriani. Furieux, Salvatore riposte en organisant un assaut et en prenant le contrôle du Revue Bar et du Red Light District, éliminant ainsi quasiment les opérations des Sindacco a Portland Island.

Après avoir perdu Portland, Paulie concentre la plupart de ses efforts en vue de déplacer les Forellis, en choisissant de s'éloigner de la famille Leone temporairement.

Relation avec la Famille ForelliModifier

« Cette voiture essaye de me tuer ! »
―Paulie Sindacco après que Toni a pris le contrôle de sa voiture.

Incité par la Mafia sicilienne, les Sindacco entrent en guerre contre les Forellis et réussissent a prendre beaucoup de leurs territoires sur l'île de Staunton Island. Cependant, après que Salvatore Leone soit obligé de se cacher en raison d'un mandat d’arrêt délivré par le maire Roger C. Hole, Paulie essaye d'entrer en négociation pour être en paix avec Franco Forelli ce qui permettrait a ce que les deux familles pourraient s'associer contre les Leone qui sont affaiblis.

Salvatore ayant appris l'existence de ces pourparlers charge Toni Cipriani de saboter les pourparlers de paix en prenant le contrôle de la voiture de Paulie avec un appareil spécial et de l'utiliser pour tuer les membres de haut rang des Forelli pendant la réunion, ruinant ainsi la possibilité d'une alliance entre les familles.

DécèsModifier

Ayant appris le rôle de Salvatore et de Toni qui ont sabotés les pourparlers de paix, Paulie oblige le nouveau maire, Miles O'Donovan, d'arrêtér Salvatore en lui donnant l'endroit ou se cache Salvatore Leone ce qui permet a la police de l’arrêter. Une fois Salvatore le découvre, il ordonne Toni d'assassiner Paulie. Cipriani trouve le Don des Sindacco qui est sur ​​le point de partir pour Las Venturas sur son bateau et bien que Paulie tente de s'échapper, Toni parvient à détruire son bateau avec une roquette, entrainant la mort de Paulie dans l'explosion.

Après la mort de Paulie, les Sindaccos sont sans chef et désorganisés, les incitant à déménager définitivement toutes leurs opérations à Las Venturas. Paulie a été enterré au Liberty City Cemetery ou sur sa tombe est gravée l'épitaphe "Viva Las Venturas, Baby".

En missionModifier

Personnages dans GTA Liberty City Stories
Protagoniste Toni Cipriani
Personnage majeur Salvatore Leone | Donald Love | Massimo Torini | Vincenzo Cilli | Joseph Daniel « JD » O'Toole | Leon McAffrey | Toshiko Kasen | Maria Latore | Ma Cipriani | Ned Burner | Paulie Sindacco | Jane Hopper | 8-Ball | Miles O'Donovan | Franco Forelli
Personnage mineur Mickey Hamfists | Ray Machowski | Avery Carrington | Giovanni Casa | Phil Cassidy | Cedric « Wayne » Fotheringay | Roger C. Hole | Kazuki Kasen | Oncle Leone | Miguel | Cheryl | DB-P | Black Lightman | Mona Lott | Raven | Rudyard | Dan Sucho | Faith W. | The Wong Brothers | Dealer des Leone
Personnage mentionné Humphries | Jimmy | Joey Leone | John-O | Ray | Mr. Wong
Animateur de radio Andee | Bill | Nurse Bob | Sergio Boccino | Melissa Chowder | DJ Clue | MC Codebreaker | Panjit Gavaskar | Michael Hunt | Cliff Lane | Lazlow | Boy Sanchez | Steve | Natalie Walsh Davis | Reni Wassulmaier
Invité des radios Richard Burns | Bernard "Crow" Gordon | Morgan Merryweather
Personnages du multijoueurs Ed Banger | Randy Boner | Lou Bricant | Phil DeGirth | Bill Durzbum | Robin Emblind | Rico Garlik | The Gimp | M.T. Head | Hugh Jazz | Anne Job | G.I. Jones | Juan Kerr | Ophelia Lardaz | Lucy Lastic | Hung Lo | Arden Long | Mrs. Menalot | Owen Monie | Busta Moves | No. 1 | Rick O'Shea | Agent Ochre | Officer '69' | Papi Love | Sam | Sam | Lou Scannon | Ekant Sing | Fay Slift | Ann Thrax | Lance Urwell | Cruz Vormen| Nick Yakar | Yamazaki
Autres personnages Brian Baylor | Dorothy Bigbottom | Carey | Beverly Clamhopper | Frenchie Cockmaven | Marcel Crayon | Jeremy Fagin | Jimmy Fence | Frank Junior | Anul Garbaskar | Derrick Hale | Jeremy | Lorraine | Gaylord Morrisen | Jesus Sentenz
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .