FANDOM


« T’es qu’une vérole de maque merdeux qui chie avec sa gueule de trou du cul. »
―Carl Johnson à Jizzy B. durant la mission.
« Ice Cold Killa » [ˈaɪs ˈkoʊld ˈkɪlər] est une mission confiée à Carl Johnson (le protagoniste) par les Triades de San Fierro dans Grand Theft Auto: San Andreas, depuis le garage de Carl dans le quartier de Doherty à San Fierro dans l’État de San Andreas.
  • Cette mission est débloquée à la réussite de la précédente, « Snail Trail ».
  • La mission suivante s’intitule « Pier 69 ».

DéroulementModifier

Carl se rend dans son garage afin de mettre au point un 9 mm à silencieux. Il tombe alors sur la Savannah de son beau-frère Cesar Vialpando et en même temps sur son propriétaire, qui lui donne justement son propre pistolet équipé d’un silencieux. Wu Zi Mu a rapporté que le Loco Syndicate allait organiser une réunion avec des membres du gang rival des Ballas venus de Los Santos. Carl doit éliminer un membre important du Loco Syndicate pour qui il a déjà travaillé, Jizzy B., et lui subtiliser son téléphone portable pour découvrir l’emplacement de la rencontre entre l’organisation criminelle et les Ballas.

Sans plus attendre, Carl se rend à Jizzy’s Pleasure Domes sous le Gant Bridge dans le quartier de Battery Point. À son arrivée, le protagoniste gâche la fête de Jizzy avec ses prostituées, dont une prénommée Bettina. Après une brève dispute, Jizzy prend la fuite dans sa Broadway avec l’un de ses gardes du corps. Quant aux autres, ils s’en prennent à Carl qui parvient à les abattre et à se lancer à la poursuite du proxénète. Le protagoniste finit par tuer Jizzy et s’empare de son téléphone, appelant dans la foulée Cesar qui lui demande de se rendre à Pier 69, lieu de la rencontre entre les membres du Loco Syndicate et les Ballas.

ScriptModifier

Carl Johnson entre dans le garage de Doherty et ouvre le coffre de la Savannah de Cesar Vialpando. Il y cherche quelque chose.

Carl Johnson : Merde, qu’est-ce que j’en ai foutu ? Putain, où c’est que je l’ai mis ? Bordel !

Cesar Vialpando : Ça va, mec ?

Carl : Woozie m’a laissé un message… Y m’dit que je dois récupérer le téléphone de Jizzy quand il aura passé son coup de fil. Comme ça, je pourrai leur tendre une embuscade et liquider ces dealers Ballas de Los Santos.

Cesar : Tu veux qu’on fasse ça ensemble, holmes ?

Carl : Non, c’est un boulot pour un seul mec. Va falloir que je procède en douceur et je cherchais des trucs à souder pour me bricoler un silencieux !

Cesar : Putain, t’es complètement givré, mec ! Faut que t’arrêtes de raisonner comme un mec du ghetto !

Carl : Ben, qu’est-ce tu proposes, toi ?

Cesar : J’vais t’montrer… Il sort un 9 mm à silencieux de l’arrière de son pantalon et le tend à Carl. Mate ça, mon pote. Prends le mien.

Carl, prenant l’arme : Où c’est que t’as chopé ça ?

Cesar : Là où j’achète mes slips ! On est en Amérique, mec !

CONSIGNE : Va rendre une petite visite à Jizzy au Pleasure Domes club !

Carl se rend dans le quartier de Battery Point et se présente aux deux vigiles de Jizzy’s Pleasure Domes, qui lui refusent l’accès.

CONSIGNE : Passe par la lucarne pour entrer dans le club !

Carl monte sur le toit du Pleasure Domes Club grâce aux échafaudages adossés à la pile du Gant Bridge et entre par la lucarne.

CONSIGNE : Approche-toi discrètement de Jizzy, il te faut ce numéro.

Carl descend les étages et se retrouve devant l’alcôve où est installé Jizzy, entouré de trois prostituées (dont Bettina), deux gardes du corps et un autre personnage.

Jizzy B. : Hé, j’ai besoin de place, dégagez, salopes ! C’est de nouveau l’heure de la semaine où votre fournisseur adoré passe son petit coup de fil ! Et vous avez pas intérêt à écouter, les connasses !

Bettina, se levant : Tu ferais bien de demander plus cette semaine, Jiz chéri, on a plus grand-chose.

Jizzy : Ferme-la pétasse, je suis en rendez-vous d’affaires !

Bettina : Me parle pas comme ça, connard !

Jizzy, la repoussant sur son canapé : Salope ! Pétasse puante…

La prostituée quitte l’alcôve et Carl y entre.

Carl : Yo, Jizzy. Faut qu’on cause.

Jizzy : Eh ben causons, mon pote, c’est ce qu’on fait tous. Un mot gentil par ici, un mot sage par là. Putain, on croirait la Bible.

Carl, sortant son 9 mm silencieux et le pointant vers le visage de Jizzy : Non, mec, t’as déconné.

Jizzy : Carl, mon pote ! Je suis qu’une ordure ! Je fais que des conneries ! Je suis pas un saint ! Ni gentil, ni sage, ni malin ! Et pourtant, merde, j’ai essayé !

Carl : Non, t’as déconné en me faisant confiance, mec !

Jizzy, tournant autour de l’estrade de danse à la barre verticale : Déconne pas… Je… je… mais… mais…

Carl, acculant Jizzy dans un coin de l’alcôve : T’es qu’une vérole de maque merdeux qui chie avec sa gueule de trou du cul.

Jizzy, à ses gardes du corps : Putain, vous attendez quoi ? CHOPEZ-MOI CE FILS DE PUTE !

CONSIGNE : Jizzy se barre, colle-lui au train !

Jizzy sort du bâtiment et monte dans sa Broadway avec un de ses gardes du corps.

CONSIGNE : Jizzy se fait la malle avec le portable, rattrape-le !

Carl prend Jizzy en chasse, fait exploser sa voiture et l’abat.

CONSIGNE : Maintenant, récupère le portable.

Le joueur doit ramasser le téléphone que Jizzy a laissé tomber en mourant.

CONSIGNE : Portable récupéré.

Carl sort son téléphone portable et appelle Cesar.

Carl : Yo, Cesar !

Cesar : Salut, mec, quoi de neuf ?

Carl : Faut que tu viennes me retrouver sur la Jetée 69. On va liquider le Loco Syndicate.

Cesar : O.K., holmes. T’as besoin d’un coup de main ?

Carl : Pas la peine, mon pote, j’ai la situation en main !

RécompensesModifier

  • Pour avoir accompli cette mission, le joueur touche la somme de 12 000 $ et voit son niveau de respect augmenter.
  • La mission suivante est déverrouillée : « Pier 69 ».

AnecdotesModifier

  • La chanson entendue dans le garage au début de la mission est « Jungle Fever » (article de Wikipédia en anglais) des Chakachas, habituellement diffusée sur Master Sounds 98.3.
  • Les chansons entendues dans Jizzy’s Pleasure Domes sont « It Was a Good Day » (article de Wikipédia en anglais) d’Ice Cube et « Hood Took Me Under » (article de Wikipédia en anglais) de Compton’s Most Wanted, habituellement diffusées sur Radio Los Santos ou encore à n’importe quel moment quand le joueur entre dans le bâtiment.
  • La chanson entendue dans la cinématique dans Jizzy’s Pleasure Domes est « I Can Make You Dance » de Zapp, habituellement diffusée sur Bounce FM.
  • Durant la mission, Jizzy prend la fuite dans sa Broadway. Si le joueur la détruit avant de pénétrer dans l’établissement, il fuira à bord d’un Pizzaboy, un scooter lent qui sera alors très facile à rattraper avec une des voitures alentour, comme la Stretch noire garée devant le club. N.B. : il est possible que durant ce processus, Jizzy coure vers sa Broadway carbonisée et disparaisse ; la mission sera alors un échec au prétexte que le téléphone de Jizzy a été détruit.
  • Il s’agit du seul moment du jeu où le joueur peut entrer dans Jizzy’s Pleasure Domes.
Ice Cold Killa GTA San Andreas (Bettina)

Bettina met en garde Jizzy contre un manque de drogue au début de la mission dans GTA San Andreas.

  • Un des revendeurs de drogue habituellement aperçus dans la rue apparaît durant cette mission, de même que Bettina qui signe ici sa première et dernière apparition.
  • Lorsque Jizzy s’enfuit à pied de sa voiture détruite, il tire en l’air avec sa mitraillette.
  • À l’origine, Cesar donnait un Desert Eagle à CJ et non un 9 mm à silencieux.
  • Pour favoriser la course-poursuite avec Jizzy, il est conseillé d’éliminer les gardes dès l’entrée du joueur dans Jizzy’s Pleasure Domes avec le 9 mm à silencieux.
  • La météo sera toujours brumeuse à la sortie du Pleasure Domes, peu importe son état auparavant.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .