Grand Theft Auto IV (aussi connu sous le nom de GTA IV ou GTA 4) est le onzième titre de la série Grand Theft Auto développé par Rockstar North et publié par Rockstar Games sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC. Les versions Xbox 360 et PS3 sont sorties le 29 avril 2008 et la version PC est sortie le 3 décembre 2008.

Grand Theft Auto IV et Grand Theft Auto: Episodes from Liberty City sont devenus jouables sur la Xbox One (par rétrocompatibilité) le 9 février 2017.

Thème[modifier | modifier le wikicode]

Le premier dialogue de la première bande-annonce du jeu nous présente le premier protagoniste à être d'un autre pays que les États-Unis, Niko Bellic, en train de se rendre aux Etats-Unis et de réaliser une analyse du pays encore plus critique que celles que les anciens personnages principaux ont pu faire. Le sens profond de Grand Theft Auto IV tourne autour de la propre philosophie de Niko, et ses critiques franches et claires sur la culture américaine et la vie en général rendent des concepts complexes facile à observer et à comprendre. Niko est souvent montré comme étant dans le vrai, mais est aussi montré comme étant très cynique, laissant au spectateur une libre interprétation. Le jeu et ses intrigues complexes traitent de plusieurs thèmes :

Comme écrit sur la couverture du jeu, Rockstar Games pose la question "que signifie le rêve américain aujourd'hui ?". Niko est cynique à propos du rêve américain, en disant que "le capitalisme est une sale affaire" et que seules les personnes cupides ou nées dans la richesse peuvent avoir des opportunités. Mikhail Faustin se lamente, avant sa mort, que "l'Amérique l'a (Dimitri Rascalov) rendu cupide !... Cette avidité américaine attrape tout le monde ! C'est comme une maladie !". Niko se moque des stéréotypes américains comme l'obésité (les développeurs vont également parodier des concepts tels que l'hystérie "Post-9/11" ou encore l'obsession envers les célébrités). Sur une note plus positive, Roman Bellic, le cousin du protagoniste, ainsi que d'autres personnages (Brucie Kibbutz, Bernie Crane, Ivan Bytchkov et Hossan Ramzy entre autres) sont optimistes à propos des Etats-Unis et de la vie en général, et s'en sortent bien dans leur vie au niveau financier. Ces derniers vont tenter en vain de mener Niko à devenir davantage optimiste.

Cependant, à son arrivée à Liberty City, Niko se rend compte que son cousin lui a légèrement menti sur ses conditions de vie et que « le rêve américain » n'est en fait qu'un appartement médiocre, Roman étant simplement propriétaire d'une miteuse compagnie de taxi.

Roman s'est créé beaucoup d'ennemis et a besoin de Niko afin de l'aider à résoudre ses multiples problèmes.

Niko vient pour trouver le rêve américain mais il a aussi un autre objectif : retrouver l'homme qui a trahi son unité dans ce qui était probablement l'Armée serbe durant les guerres qui ont suivi l'éclatement de l'ex-Yougoslavie, au début des années 1990.

Principaux personnages

Lieux[modifier | modifier le wikicode]

L'histoire se déroule a Liberty City sur la Côte Est des États-Unis, la ville s'inspire de New York et du New Jersey.

Liberty City est divisée en quatre arrondissements : Broker, Algonquin, Dukes et Bohan.

À cela s'ajoute l'État d’Alderney (New Jersey) qui joue un rôle un peu moins important dans l'histoire, on peut s'apercevoir que les autres habitants n'apprécient pas Alderney et ses habitants.

Plusieurs lieux connus de New York sont présents dans le jeu sous des noms déformés :

  • La Statue de la Liberté prend le nom de Statue de l'Hilarité. Elle a un large sourire, et un cœur qui bat à l'intérieur, c'est un easter egg, elle ressemble beaucoup a Hillary Clinton qui est opposée a la vente du jeu en raison de sa violence. Elle tient aussi un café qui fume réellement à la place d'un flambeau, ce qui pourrait symboliser le capitalisme et le professionnalisme américain, ou encore l'esprit "speed-life" de New York City. De plus, pour souligner la xénophobie américaine et briser l'image du "Rêve américain", elle ne se tourne plus vers l'Europe pour accueillir les immigrants, et l'inscription sur sa tablette adresse un message provocateur envers les immigrés et révélateur de leur condition. En effet la plupart d'entre eux occupent un emploi misérable et mal rémunéré, tout en restant un fier patriote américain...
  • Times Square est Star Junction.
  • Central Park est Middle Park.
  • DUMBO (Down Under the Manhattan Bridge Overpass) est le BOABO (Beneath the Offramp of the Algonquin Bridge Overpass), accompagné de son célèbre téléphérique rouge présent sur la jaquette mais presque inutile dans le jeu (il relie seulement le quartier de Lancet à Colony Island).
  • Coney Island, le quartier de Brooklyn abritant une fête foraine devient Firefly Island.
  • Les monuments dans le Queens, datant de l'exposition universelle de 1964-1965, tels que le New York State Pavilion et l'Unisphère, sont imités à Dukes sous le nom de Liberty State Pavilion et Monoglobe.
  • L' Empire State Building est la Rotterdam Tower.
  • Le Chrysler Building est représenté sous le nom de Zirconium Building.
  • Le MetLife Building est représenté sous le nom GetaLife ("Trouve-toi une vie" en anglais)
  • Le Flatiron Building devient le Triangle Building.
  • Le Siège des Nations unies est représenté à l'identique sous le nom de Commission des Civilisations. De plus, sur l'un des bâtiments il est possible de lire "The World is ours." ("Le Monde est à nous." en anglais), ce qui laisse à penser que dans le monde de Grand Theft Auto l'O.N.U. est une agence gouvernementale qui permet à l'Amérique de dominer le monde.
  • Broadway devient Burlesque.
  • Le John F. Kennedy International Airport est présent dans le jeu sous le nom de Francis International Airport (le même nom que celui de GTA III).
  • Le NASDAQ devient le BAWSAQ.
  • Le Pont de Manhattan est présent dans le jeu sous le nom de Algonquin Bridge.
  • Le Pont de Brooklyn est lui aussi présent dans le jeu sous le nom de Broker Bridge.
  • Par inversement, le nom des deux fleuves entourant Manhattan deviennent la West River pour l'Hudson (à l'Est d'Alderney parodie du New Jersey), et l'Humboldt pour l'East River.
  • Le Lincoln Tunnel, du nom du 16ème président des Etats-Unis, reliant New York au New Jersey devient le Booth Tunnel, du nom de John Wilkes Booth, l'assassin d'Abraham Lincoln... Il relie Liberty City à Alderney.

Bugs[modifier | modifier le wikicode]

Comme ses prédécesseurs, Grand Theft Auto IV comporte de multiples bugs, "glitchs" ou problèmes qui apparaissent dans le jeu et qui ont des effets qui peuvent être nuisibles ou sans conséquences :

  • Le bug de la vitesse est un bug très connu et sans danger pour la console ou le jeu : si le joueur roule a une grande vitesse avec un véhicule très rapide sur une route en ligne droite, le trafic routier et les piétons ne vont pas apparaitre provoquant des rues vides en raison que le jeu n'a pas le temps de charger ces éléments. Mettre a l'arrêt ou réduire la vitesse du véhicule fait réapparaitre le trafic et les personnages au bout de quelques secondes.
  • La présence de fichiers de sauvegarde de The Ballad of Gay Tony ou de The Lost and Damned empêche le chargement automatique du fichier de sauvegarde de GTA IV provoquant le démarrage d'une nouvelle partie et obligeant le joueur a charger manuellement son fichier de sauvegarde. Le chargement d'un fichier de The Ballad of Gay Tony ou de The Lost and Damned bloque le jeu. Ce bug n'a aucune conséquence nuisible sur le gameplay et est inexistant si le joueur joue a Episodes From Liberty City. (Confirmé sur Xbox 360)
  • L'utilisation de codes de triche peut entrainer l'impossibilité de commencer une mission ou une autre quête secondaire et bloque certains achèvements du jeu. Il est déconseillé d'utiliser des codes sur GTA IV. (Confirmé sur Xbox 360)
  • Le bug des balançoires qui consiste grâce a une méthode spéciale de faire voler des véhicules de n'importe quelle gabarit pendant quelques secondes tout en faisant des cascades. Ce bug n'a aucune conséquence néfaste sur le jeu sauf sur le véhicule du joueur qui peut être endommagé.
  • Conduire, puis percuter le sol ou autres textures du jeu avec un des grands bateaux stationnées dans la Hudson River ou la West River (appelés "Tug": remorqueur en français) peut faire buguer le jeu et obliger le joueur a réinitialiser le jeu. Sauf s'il s'éloigne ensuite du véhicule, ou encore mieux: s'il monte dans un autre véhicule et s'éloigne au loin pour permettre au remorqueur de disparaître et mettre fin à ce bug qui ralenti le jeu. Ce bateau est disponible dans seulement trois emplacements de sur l'Humboldt entre Lancet et Colony Island, dans la baie de Tudor, non-loin du pont suspendu délabré et au nord du Pénitencier Fédéral d'Alderney.

Épisodes[modifier | modifier le wikicode]

Deux épisodes sont sortis sur Xbox 360 fin 2009 et ensuite sur PlayStation 3 et PC en avril 2010. The Lost and Damned est sorti le 17 février 2009 avec Johnny Klebitz comme protagoniste et The Ballad of Gay Tony qui est sorti le 29 octobre 2009 avec Luis Fernando Lopez comme personnage jouable. Les deux extensions ont été regroupées dans Grand Theft Auto: Episodes From Liberty City et avec GTA IV dans Grand Theft Auto IV : The Complete Edition. Ces deux épisodes se déroulent dans la même ville et en même temps que Grand Theft Auto IV. Ils ajoutent de nouveaux contenus comme des personnages, des véhicules, des missions et d'autres fonctionnalités inédites.

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Le jeu a été accueilli avec en majorité des avis favorables, néanmoins certains fans ont critiqués le gameplay comparé à GTA San Andreas. En effet, Rockstar Games a innové en créant un univers plus réaliste que les épisodes précédents, et a de ce fait mis en avant des possibilités plus cohérentes avec la situation du protagoniste. Ainsi le pilotage d'avion en tout genre ou la mise à disposition d'armes lourdes ont été enlevé. 

Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

La série Grand Theft Auto
Jeux GTA GTA 1 | London 1969 | London 1961 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | Episodes From Liberty City | GTA V
Lieux Liberty City | Alderney | Vice City | San Andreas (Los Santos, San Fierro, Las Venturas) | Londres | Anywhere City
Héros Claude Speed | Claude (GTA III) | Tommy Vercetti | Mike | Carl Johnson | Toni Cipriani | Victor Vance | Niko Bellic | Johnny Klebitz | Huang Lee | Luis Fernando Lopez | Michael De Santa, Franklin Clinton et Trevor Philips
Missions GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Personnages GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Personnages réels
Véhicules GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Marques automobiles
Armes GTA 1 | GTA 2 | London | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Stations de radio GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | Episodes From Liberty City | GTA V
Codes GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | GTA V
Connexes Modifications | Chronologie | Collections | Artworks | Sauts | Rodéos/Kill Frenzies | Multijoueur (MTA, VC-MJ, SA-MJ, GTA Online) | GTA-like | Easter Eggs | Indice de recherche | Police | Gangs | Planques | Traductions
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.