FANDOM


Les Diablos sont un gang portoricain dans Grand Theft Auto III, Grand Theft Auto Advance et Grand Theft Auto: Liberty City Stories.

DescriptionModifier

Il s'agit d'un gang peu important dont les membres ne sont pas bien armés. Il existe deux variantes de Diablos, une variantes de membres portant un bandana rouge, un jean bleu et une veste bleu foncée, et une autre variante portant des bandanas rouge, une veste brune et un pantalon kaki. Le chef des Diablos est El Burro (qui a été surveillé par la police depuis 1997 comme mentionné sur le site officiel de GTA III). Les seules activités connues pour être associées avec les Diablos sont la violence dans les rues et la pornographie. Ils semblent également avoir eu des querelles avec les Uptown Yardies. Ils ont perdu beaucoup de membres durant une guerre des territoires avec la Famille Leone dans Hepburn Heights et avec les Yakuza pour avoir essayé de voler de l'argent issu de la protection des commerces.

HistoireModifier

GTA Liberty City StoriesModifier

Les Diablos jouent un rôle important dans Grand Theft Auto: Liberty City Stories car ils sont l'un des gangs utilisés par la Mafia sicilienne pour s'en prendre aux intérêts de la famille Leone. Ils sont d'abord surveillés lorsque Toni Cipriani est chargé de suivre Massimo Torini alors membre de la famille Leone après que Salvatore Leone soupçonne que quelqu'un le trahit. Massimo rencontre alors un groupe de Diablos à Hepburn Heights et leur dit que si ils travaillent avec ses associés (auquel il est révélé plus tard qu'il s'agit de a mafia sicilienne) alors Hepburn Heights appartiendrait aux Diablos. Les Diablos décident d'attaquer les hommes de main de la famille Leone dans une bataille à grande échelle qui a lieu à Hepburn Heights, où les Leone sont dépassés par une nombre impressionnant de Diablos armés de mitraillettes MAC-10. La bataille a été remporté par la famille Leone mais Toni dit que les Leone ne seront pas en mesure de contrôler Hepburn Heights plus longtemps ce qui est confirmé car les Diablos ont le contrôle de Hepburn Heights en 2001, année ou se déroule GTA III.

GTA AdvanceModifier

Les Diablos ne jouent pas un grand rôle dans l'histoire voire même aucun rôle à l'exception de leurs voitures de gang présentes  dans les missions qui appartiennent à Scorelli qui semble être associé avec les Southside Hoods, Cisco et Vinnie. Hepburn Heights est sous le contrôle des Yakuza tandis que les Diablos résident a Harwood. Ils peuvent également être présents au Liberty Campus et au Cochrane Dam. Ils portent des combinaisons jaunes et ont de longs cheveux rouges (bien qu'il pourrait s'agir de bonnets rouges). Ils apparaissent fréquemment dans des carnages et sont armés de battes de baseball à Portland mais dans d'autres quartiers comme d'autres gangs, ils utilisent des cocktails Molotov, des pistolets, des Uzi, des fusils de chasse et des AK-47.

GTA IIIModifier

160px-GTAIII gangs Diablos

Membres des Diablos dans GTA III.

Hepburn Heights est maintenant complètement sous le contrôle de Diablos et Scorelli est mort. A la différence de GTA Liberty City Stories, ils sont mal armés et utilisent uniquement des battes de baseball (les armes à feu sont utilisées uniquement dans les missions). Au début du jeu, ils sont impliqués dans l'industrie de la prostitution comme étant des rivaux de Luigi Goterelli. Plus tard, Claude commence à travailler pour El Burro le leader des Diablos, les Diablos n'apparaissent dans aucune des missions. Dans la mission « Tous à l'Uzi », Claude et deux membres des Yardies se rendent à Hepburn Heights et massacrent des membres des Diablos et les Diablos deviennent hostiles à Claude. Ils continuent a voler l'argent issu de la protection aux Yakuzas et Claude doit récupérer cet argent comme décrit dans la mission Shima.

Les stations de radio préférées des Diablos est The Liberty Jam dans GTA Liberty City Stories, Game Radio FM dans GTA III et Head Radio dans les deux épisodes.

En missionModifier

GTA IIIModifier

GTA Liberty City StoriesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .