FANDOM


Header Team Jeux Video Fandom

Bonjour à tous, je suis Sellieromain, un des Administrateurs de Grand Theft Wiki et je fais partie de l’équipe jeux vidéo de Wikia, qui a été créée par Hypsoline durant l’été 2016. Ce billet de blog consacré aux GTA-like a l’honneur d’être le premier de l’équipe jeux vidéo de Wikia francophone.


En octobre 2001, le studio écossais DMA Design (qui deviendra l’année suivante Rockstar North) commercialise son dernier jeu : Grand Theft Auto III. Avec son moteur 3D et son expérience « bac à sable » en monde ouvert, GTA III devient un des jeux les plus acclamés de toute l’histoire et est considéré comme une révolution parmi les jeux en monde ouvert. Le succès critique et commercial de GTA III donne naissance à un nouveau genre : le GTA-like (qui signifie « comme GTA » en anglais), un jeu d’action-aventure en monde ouvert.

2001 – 2004 : la rivalité GTA – Driver

Tanner-GTAIII

Tanner dans GTA III.

Dès la sortie de GTA III, le jeu a déjà un concurrent : la licence Driver. Bien que Driver soit une licence de jeux de voiture créée en 1999, elle est considérée comme une grande source d’inspiration pour GTA III, notamment les graphismes 3D, que le premier Driver exploitait déjà en 1999. Une mission dans GTA III fait référence à John Tanner, le héros de la licence Driver : il est montré comme un excellent conducteur mais est moqué lorsqu’il est à pied.

De 2002 à 2004, pendant que le studio Reflections (qui a créé la licence Driver) développe le prochain épisode appelé DRIV3R, DMA Design (devenu Rockstar North) sort un nouvel épisode de la série GTA : Grand Theft Auto: Vice City, en 2002. En 2004, nouvelle manche de la rivalité GTA – Driver : DRIV3R et Grand Theft Auto: San Andreas sortent la même année — juin pour DRIV3R et octobre pour GTA San Andreas. Le studio Reflections et l’éditeur Atari décident de faire de DRIV3R un véritable GTA-like avec la même jouabilité que la série Grand Theft Auto. Le studio en profite pour se moquer de GTA Vice City en implantant dans le jeu le personnage de « Timmy Vermicelli », parodie du protagoniste de GTA Vice City Tommy Vercetti. Vermicelli est équipé de bouées, une référence au fait qu’il est impossible de nager dans GTA Vice City.

Le résultat est catastrophique : DRIV3R est critiqué par la presse et les joueurs pour ses problèmes techniques et sa jouabilité trop éloignée des premiers épisodes de la série. En octobre 2004, GTA San Andreas est commercialisé et, en plus d’être un immense succès critique, deviendra le jeu le plus vendu de l’histoire de la PlayStation 2. Le studio Rockstar North en profite pour se moquer de DRIV3R avec la mission « Madd Dogg's Rhymes », durant laquelle un garde joue à DRIV3R et se moque de Tanner.

C’est une victoire pour Rockstar Games et la série GTA. La licence Driver ne reviendra qu’en 2011 avec l’épisode Driver: San Francisco, qui reviendra aux origines de la série : un jeu de voitures en monde ouvert.

2004 – 2007 : Saints Row, Just Cause, Le Parrain… de nouveaux concurrents pour GTA

Le grand rival de la licence GTA étant hors course et pendant que Rockstar sort Grand Theft Auto: Liberty City Stories en 2005 puis Grand Theft Auto: Vice City Stories en 2006 sur PlayStation Portable, d’autres studios de développement et éditeurs planchent sur de nouvelles licences dans l’espoir de détrôner la licence GTA.

La septième génération de consoles démarre avec la sortie de la Xbox 360 en 2005 et de la PlayStation 3 en 2006. En 2006, trois nouvelles licences qui sont des GTA-like apparaissent : Just Cause, Saints Row et Le Parrain.

Just cause 1

Le premier Just Cause offrait déjà un des plus grands mondes ouverts de l’histoire du jeu vidéo.

La première licence est Just Cause, dont le premier épisode, développé par le studio suédois Avalanche Studios et édité par l’éditeur britannique Eidos Interactive, sort en septembre 2006 sur PlayStation 2, Xbox, Xbox 360 et PC. L’argument principal du jeu : un monde ouvert gigantesque de 1024 km² (ce qui en fait un des plus grands mondes ouverts de toute l’histoire des jeux vidéo) ou son protagoniste Rico Rodriguez qui peut réaliser des figures acrobatiques pour prendre le contrôle d’un véhicule ou en changer rapidement. Toutefois, contrairement à GTA, l’histoire est secondaire. Bien que le jeu ait reçu des avis mitigés pour son histoire inintéressante, ses quêtes secondaires répétitives ou ses nombreux bogues et que les ventes du jeu aient été médiocres, cela n’empêchera pas le développement d’une suite appelée Just Cause 2, qui sortira en 2010.


La seconde licence est Saints Row. Développé par le studio Volition, connu pour la licence Red Faction et édité par THQ, le jeu devait au départ s’appeler Bling Bling et sortir exclusivement sur PlayStation 2. Pendant le développement, le jeu est devenu Saints Row et est sorti en 2006, uniquement sur Xbox 360 (une version pour PlayStation 3 avait été prévue puis annulée pour permettre à Volition de se concentrer sur Saints Row 2).
Saints Row 1 - gameplay

Le premier Saints Row était un véritable « clone » de GTA avec toutefois quelques innovations.

Considéré comme un véritable « clone » de GTA pour sa jouabilité identique et le thème « gangsta » proche de GTA San Andreas, Saints Row offre des fonctionnalités que n’avait pas encore la série GTA, comme un système de navigation, un véritable mode multijoueur et une personnalisation du protagoniste bien plus avancée.

Anecdote : GTA San Andreas a influencé le développement de Saints Row puisque la couleur du gang des Saints de 3rd Street que rejoint le joueur devait être le vert mais Volition voulant éviter une comparaison avec les Familles de Grove Street, le studio a choisi le violet qui deviendra la couleur emblématique de la série.

La troisième licence est Le Parrain. Développé par EA Redwood Shores et édité par Electronic Arts, le jeu a pour objectif d’adapter la célèbre série de films au fonctionnement de la série GTA, tout en ajoutant des éléments provenant des jeux de rôle. Le jeu sort en 2006 sur PlayStation 2, PC, Xbox et Xbox 360 puis en 2007 sur Wii et PlayStation. Il reçoit de bonnes notes de la part de la presse et est un succès commercial. Trois ans plus tard, Le Parrain 2 sort mais le jeu est critiqué par la presse et est un échec commercial. C’est aussi un échec pour Electronic Arts qui abandonne son idée de faire un troisième épisode et n’a plus son propre GTA-like pour concurrencer Rockstar Games. EA Redwood Shores, devenu Visceral Games en mai 2009, se focalise sur le deuxième épisode de la licence Dead Space qui utilise le moteur de jeu du Parrain.

2008 – 2013 : GTA IV triomphe, la concurrence essaie de se différencier pour exister

Fin avril 2008, Rockstar Games sort la dernière superproduction de Rockstar North : GTA IV, commercialisé sur PlayStation 3 et Xbox 360 (la version PC est sortie en décembre 2008). Le jeu devient un des jeux les plus acclamés de la septième génération pour ses graphismes « photoréalistes », sa jouabilité modernisée, son histoire et son protagoniste Niko Bellic, considéré comme un des meilleurs protagonistes de la série. GTA IV est aussi un immense succès commercial et bat plusieurs records de vente. La victoire est totale pour Rockstar Games et sa maison-mère Take-Two Interactive, ce qui lui permet d’éviter un rachat par Electronic Arts entamé plusieurs mois plus tôt.

Prototype - Alexander Mercer

Alex Mercer, protagoniste de Protoype.

Malgré l’immense succès de GTA IV et l’augmentation des coûts de développement des jeux en monde ouvert, la concurrence n’est toutefois pas découragée puisque dès octobre 2008, Volition et THQ sortent Saints Row 2 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC, suite « améliorée » du premier Saints Row : le jeu est un succès commercial et obtient de bonnes notes de la part de la presse pour son côté moins sérieux et plus humoristique que GTA.

En 2009, Activision sort Prototype, une licence développée par Radical Entertainment sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC. Le jeu a pour argument principal que son protagoniste Alex Mercer dispose de superpouvoirs qu’il améliore dans un monde ouvert. Prototype est la deuxième tentative d’Activision d’avoir un GTA-like, puisque dans la précédente génération, l’éditeur américain avait la licence True Crime, où le joueur incarnait un policier en charge de la lutte contre les gangs mais le deuxième épisode de la licence fut un échec commercial. Contrairement à True Crime, Prototype est un succès commercial et reçoit de bonnes notes par la presse, ce qui permet le développement d’une suite : Prototype 2, qui sort en 2012 mais contrairement au premier épisode, c’est un échec commercial qui entraîne l’arrêt de la série.

Just cause 2

Just Cause 2 reprend un monde ouvert immense et y ajoute un système de grappin-parachute.

En mars 2010, c’est au tour d’Avalanche Studios de sortir sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC une suite de son GTA-like : Just Cause 2. Désormais édité par Square Enix, qui a racheté Eidos Interactive en 2008, Just Cause 2 se déroule à Panau avec Rico Rodriguez comme protagoniste. Si l’immensité du monde ouvert de Just Cause 2 (dont la taille est équivalente à celle du premier Just Cause) reste un argument majeur, le jeu a désormais un autre argument : Rico est équipé d’un grappin et d’un parachute, ce qui permet au joueur de s’accrocher à des bâtiments ou à des véhicules mais aussi de tester le moteur physique en faisant des expérimentations comme accrocher des ennemis entre eux par exemple. Le jeu est un succès commercial avec six millions de copies vendues en 2014 et obtient de bonnes notes par la presse qui lui reproche toutefois un scénario inintéressant et des missions monotones.

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption, le GTA-like dans l’Ouest américain de Rockstar Games.

En mai de la même année, le nouveau jeu de Rockstar Games sort sur Xbox 360 et PlayStation 3 : Red Dead Redemption. Développé par Rockstar San Diego et séquelle de Red Dead Revolver sorti six ans plus tôt, Red Dead Redemption se déroule dans l’Ouest américain en 1911 et le joueur y incarne John Marston. Avec son monde ouvert qui était à ce moment-là le plus grand jamais réalisé par Rockstar, son fonctionnement emprunté à la série GTA mais adapté à l’époque de la conquête de l’Ouest, ses graphismes somptueux et sa bande son, le jeu est acclamé par la grande majorité de la presse, recevant de nombreux prix de « jeu de l’année », et il est considéré comme un des plus grands jeux de l’histoire. Le jeu est un immense succès commercial avec plus de quatorze millions d’exemplaires vendus. Red Dead est devenue la deuxième licence la plus importante de Rockstar Games derrière GTA.

En novembre 2011, Volition sort le troisième épisode de la série Saints Row, appelé Saints Row: The Third. Contrairement aux deux premiers épisodes qui étaient considérés comme de véritables « clones » de la série GTA, le studio Volition décide d’adopter une nouvelle orientation pour le jeu et la série vers le comique et le
Saints Row The Third

Avec Saints Row: The Third, la série adopte une nouvelle orientation pour se distinguer de GTA.

déjanté. La raison ? De nombreux joueurs ont reproché à GTA IV d’être trop « sérieux » et de ne plus être « fun », ce qui, d’après le site

Eurogamer, a ouvert la voie à des GTA-like moins sérieux et plus déjantés, ce que Volition a parfaitement perçu lors du développement de Saints Row: The Third. Cette situation se confirmera puisque Saints Row: The Third devient le jeu le plus précommandé de l’histoire de la série, est un succès commercial et devient l’épisode le mieux noté de la série. En août 2013, Volition sort une séquelle appelée Saints Row IV, qui continue et accentue l’orientation « déjantée » de la série.

Watch Dogs - Aiden Pierce

Aiden Pearce, protagoniste de Watch Dogs.

Lors de sa conférence à l’E3 2012, l’éditeur français Ubisoft annonce une nouvelle licence : Watch Dogs. Cette nouvelle licence, développée par Ubisoft Montréal — connu pour les licences Assassin’s Creed et Far Cry (à partir du deuxième épisode) —, a pour but de concurrencer la licence GTA. Le jeu se déroule à Chicago avec comme protagoniste Aiden Pearce, un pirate informatique qui souhaite venger la mort de sa nièce. Watch Dogs était initialement prévu pour novembre 2013 comme jeu de lancement pour la Xbox One et la PlayStation 4 mais quelques semaines avant la sortie du jeu, son report à mai 2014 a été annoncé. De nombreuses rumeurs ont circulé, mettant en relation ce retard avec l’immense succès critique et surtout commercial de Grand Theft Auto V mais ces rumeurs ont été démenties. Le jeu est finalement sorti le 27 mai 2014 mais il est considéré comme une déception par la presse et les joueurs, notamment pour la fonctionnalité de hacking présentée par les développeurs comme un élément majeur qui devait révolutionner les jeux en monde ouvert, alors que le jeu est considéré tout au plus comme un « GTA-like correct ». Watch Dogs a toutefois été vendu a plus de dix millions d’exemplaires fin 2014.

Pour la petite histoire, la conduite automobile de Watch Dogs a été réalisée par Ubisoft Reflections, dont la licence Driver était le concurrent historique de la série GTA, et le moteur Disrupt utilisé pour Watch Dogs était au départ destiné à soutenir un nouvel épisode de la licence Driver.

Conclusion : depuis 2013, GTA V confirme la domination de Rockstar Games parmi les jeux d’action-aventure en monde ouvert

La sortie de GTA V le 17 septembre 2013 sur Xbox 360 et PlayStation 3 (une version remasterisée est sortie sur PlayStation 4 et Xbox One en 2014 et sur PC en 2015) a été un immense succès critique et commercial : treize millions d’exemplaires vendus en vingt-quatre heures, un milliard de dollars de recette commerciale en trois jours, vingt-neuf millions de copies vendues dans les six semaines qui ont suivies et soixante-cinq millions en 2016, faisant de GTA V le quatrième jeu le plus vendu de tous les temps, derrière Tetris, Minecraft et Wii Sports.

Mafia III

Nouveau studio, nouvelle génération de consoles, nouveau héros : Mafia III fera-t-il oublier les erreurs de son prédécesseur ?

Malgré le raz-de-marée de GTA V, d’autres GTA-like sont sortis dans les mois qui ont suivi :

D’autres GTA-like sont aussi prévus dans les mois à venir :

  • Mafia III en octobre 2016 ;
  • Watch Dogs 2 en novembre 2016
  • et Crackdown 3 en 2017.

Le genre des GTA-like a donc encore de beaux jours devant lui.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .